Basket Etoile Nanteuil les Meaux : site officiel du club de basket de NANTEUIL LES MEAUX - clubeo

IL FAUT QUE NOUS PARLIONS D'AMOUR !

9 décembre 2014 - 12:18

Peut-être faut-il que nous parlions d’amour !

Waouh ! J’entends d’ici les murmures mutins de certains d’entre vous, les sourires en coin, les sous-entendus qu’on ne fait pas mine d’entendre.

Mais après tout, pourquoi pas. J’ose et je me lance.

 

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui vous prend, au détour d’une rencontre souvent improbable, et qui dure depuis des années…

Ce dont je vous parle,  c’est cette petite chose dont, au fil du temps, vous ne pouvez plus vous séparer…

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui, parfois, vous empêche de vous endormir sans que vous n’y pensiez encore et encore…

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qu’on voudrait, sur un coup de tête, vouloir laisser tomber, car parfois elle nous donne l’impression de ne plus rien nous apporter, et qui nous donne l’impression de ne plus rien lui apporter.

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui, malgré tout, sait aussi régulièrement raviver la petite flamme qui vacille parfois, pour continuer le chemin ensemble.

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui te prends la tête le lundi, le mardi, le mercredi le jeudi le vendredi, le samedi et le dimanche, pas de jours de repos, de répit, rien, car elle est bien trop exclusive pour cela.

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui, dès qu’elle ne se manifeste plus, t’angoisse encore plus que si elle était là, à te réclamer à cor et à cri.

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui te prend tout tes week-ends, enfin presque, ne te laissant que bien peu de temps pour vivre d’autres choses avec ta famille, tes amis…

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui, à bien regarder, je voudrais laisser tomber le mardi et reprendre le vendredi, à moins que ce ne soit laisser tomber le jeudi et reprendre le dimanche, à moins que ce ne soit laisser tomber le mercredi et reprendre le samedi…

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose que tu voudrais bien me débarrasser auprès des autres, mais que les autres ne veulent pas s’encombrer…

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui nous fait hurler quand cela nous parait injuste, qui nous fait la mine boudeuse quand on fait n’importe quoi.

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui nous fait lever quand c’est beau, crier quand c’est bon.

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui vous ramène toujours à l’essentiel, prendre un maximum de plaisir.

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui, aussi, te fait souffrir dans ton corps, dans tes jambes, dans tes ligaments croisés, dans tes genoux en vrac, tes chevilles en carton, tes épaules qui se démontent, et qui t’empêche et qui te fait crier, hurler parce que tu voudrais et que tu ne peux pas, que tu ne peux plus.

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose avec qui tu as aussi des prises de têtes et des disputes quand il faut décider de notre avenir commun, prise de tête quand il faut dire ce qui ne va pas, quand tu fais des bêtises ou bien pire, quand tu pourris ma vie pour des chicaneries de rien du tout.

Ce dont je vous parle, c’est cette petite chose qui a vu plein de jeunes naître de notre passion, en faire leur passion, grandir avec, devenir grand, et à leur tour permettre à plein d’autres jeunes de naître à notre passion, en faire leur passion, grandir avec, devenir grand et à leur tour permettre à plein d’autres jeunes de naître à notre passion, en faire leur passion, grandir avec et un jour devenant grand, permettre à d’autres jeunes de naître à notre passion.

 

Ce dont je vous parle c’est bien d’une histoire d’amour, avec son coup de foudre, sa passion qui dure, ses joies, ses peines, ses cris parfois, ses douleurs. Ce sont les disputes et les réconciliations. Ce sont aussi les envies de tout laisser tomber, de tout reprendre comme au premier jour, c’est aussi la recherche toujours et encore du plaisir à chaque fois renouvelée, la petite flamme ravivée et c’est aussi l’immense joie de voir grandir des jeunes dans une passion commune.

Ce dont je vous parle, c’est un peu grâce à moi, mais c’est surtout grâce à vous.

J’en suis très fier.

 

Régis

Commentaires

SOIRÉE DES TROPHÉES - NANTEUIL LES MEAUX

L'équipe Séniors filles de l'an dernier participe à la première soirée des Trophées organisait par la mairie.
Pour leur parcours (championnat et Coupe de Seine et Marne) elles sont récompensées et reçoivent un de ses trophées.

TROPHEE%20MAIRIE.jpg

 

 source : Magjournal77

LE SITE DE LA FFBB